Archives pour la catégorie Tests, Présentations et Prises en main

Présentation de l’imprimante HP Deskjet 3520

L’imprimante HP Deskjet 3520 e-All-in-One est conçue pour les particuliers et les professionnels qui recherchent une impression sans fil abordable avec des cartouches d’encre individuelles, tout en pouvant imprimer depuis un périphérique mobile avec HP ePrint et en recto-verso.

On se retrouve aujourd’hui après plus de 2 mois avec un bref article sur une imprimante multifonction jet d’encre, la HP Deskjet 3520 e-All-in-One.  Cette imprimante jet d’encre, multifonction 3-en-1, est destinée aux particuliers et professionnels qui recherchent une impression sans fil abordable.

Comme toute e-all-In-One qui se respecte, elle est dotée des fonctions ePrint, AirPrint (dédié à l’environnement Apple) fonctions vitales pour imprimer directement depuis un appareil mobile (smartphone, tablette) connecté à Internet qu’on verra un peu plus tard.

Le contenu de la boite est sommaire ; l’imprimante, parfaitement protégée, est accompagnée des cartouches de couleurs (magenta, cyan, jaune) et noir, d’un cordon d’alimentation, d’un câble USB et des drivers HP.

Principales caractéristiques :

  • Fabriqué dans le respect de l’environnement avec 20 % de plastique recyclé.
  • Economisez jusqu’à 50% de papier grâce à l’impression recto verso automatique.
  • Restez connectés avec l’impression mobile HP ePrint : vous pouvez désormais imprimer à partir de votre smartphone ou tablette, où que vous soyez.
  • Imprimez et partagez facilement. Connectez-vous à votre réseau sans fil avec HP Auto Wireless Connect.
  • Imprimez sans fil directement à partir d’un smartphone ou périphérique mobile, en utilisant les applications d’impression mobile HP.
  • Avec AirPrint, imprimez des courriers électroniques, photos, pages Web, etc., directement à partir de votre iPad, iPhone ou iPod touch.
  • Economisez de l’argent et du papier avec l’impression recto verso automatique.
  • Impression à l’aide de cartouches abordables : remplacez chaque cartouche séparément, uniquement lorsque vous en avez besoin.
  • Obtenez 2 fois plus de pages en noir et 2,5 fois plus de pages en couleur avec les cartouches d’encre XL grande capacité en option.
  • Impression droite sur le bord du papier pour des documents, des photos, des brochures de qualité professionnelle.
  • Imprimez, numérisez et copiez facilement avec des boutons intuitifs et un écran monochrome pratique.
  • Imprimez des calendriers, des jeux, des pages de carnets et plus encore sans PC grâce aux HP Quickforms.
  • Bénéficiez d’une installation simple et rapide, d’une mise en route rapide et d’une conception compacte pour un rangement sur toutes les étagères et bureaux bondés.
  • Imprimez des documents quotidiens de grande qualité à des vitesses ISO (comparable au laser), jusqu’à 8 ppm en noir, 7,5 ppm en couleur.

ePrint

Comme je vous le disais, le gros de cette imprimante c’est l’ePrint. Ce service gratuit d’HP consiste à pouvoir imprimer à travers le « cloud ».
Le site Web ePrint, attribue une adresse e-mail à votre imprimante qui à partir de celle-ci permet l’envoi de fichiers en pièces jointes. Une fonction qui est vachement intéressante et pratique !

Configuration

Normalement, vous configurez ePrint dans le cadre du processus d’installation de l’imprimante. La principale exigence est que vous avez besoin d’être connecté directement à votre réseau, par Wi-Fi car la Deskjet 3520 est dépourvue de port Ethernet et le service ne fonctionne pas sur une connexion USB.
Initialement, ePrint attribue une adresse e-mail aléatoirement, mais je vous conseil de la modifier par quelque chose de plus facile à retenir. Des options vous permettent de « limiter » ePrint qui sont :

  • D’accepter les emails provenant d’expéditeurs spécifiques uniquement
  • Imprimer uniquement en niveaux de gris (les photos seront toujours imprimées en couleur)
  • Définir la taille du papier

Notions de base

HP ePrint a quand même des restrictions sinon ce ne serait pas marrant :lol: .
D’abord, il rejettera les mails avec plus de 5 Mo de pièces jointes et aussi toute image de moins de 100 pixels.
Mais, il peut gérer des fichiers de formats spécifiques :

  • Microsoft Word, Excel, PowerPoint (doc et docx)
  • TXT
  • HTML
  • PDF.
  • BMP, JPG, PNG, GIF, TIFF

Eh bien ça marche?

Oui ! Pour mes tests, j’ai imprimé des documents avec les formats de « Mr ToutLeMonde » c’est à dire Word, Excel, PowerPoint, PDF et JPG.
Le seul problème que j’ai pu rencontrer c’est avec Excel. Les graphiques sont un peu plus petits qu’en réalité. Par contre, je n’ai pas eu de problème avec des PowerPoint ou PDF, et ePrint a réussi à garder tous les styles et tailles de polices correctement. Mais encore mieux, elle également reproduit tous les sauts de ligne.

En conclusion, ePrint fonctionne assez bien. Il vous permettra aussi d’imprimer des fichiers à partir de votre smartphone, que ce soit à partir de l’application iPhone/Android ou par mail.
Comme je le dis plus haut, ePrint n’imprime pas les choses parfaitement de la même manière que si vous le faites en imprimant directement de votre PC à votre imprimante.

Et enfin, je souhaite remercier HP pour le prêt !

Test / Présentation du Sony Xperia P

DSC_0070 Annoncé au Mobile World Congress de 2012 à Barcelone, le Sony Xperia P est le milieu de gamme de la série complétée par le Xperia S et le Xperia U.

Ce téléphone intègre un Android 2.3.7 accompagné d’un Double cœur cadencé à 1 GHz, une mémoire vive d’1 Go et une mémoire interne de 16 Go. L’écran de 4 pouces, offre une résolution 540 x 960 avec une caméra frontale VGA. Au dos on retrouve un « APN » de 8 mégapixels AF avec simple flash LED avec un enregistrement vidéo en 1080p avec autofocus continu (parfois capricieux). Quant aux connectiques, on retrouve un micro USB, un jack 3.5mm, un port micro HDMI et une puce NFC (Near field communication).

DSC_0074

Le Sony Xperia P est un smartphone complet et stable  à prix abordable mais on regrettera quand même une autonomie plutôt moyenne.

Les plus

+ Bel écran (mais trop lumineux)
+ De bonnes performances (pour un Sony)
+ Port micro HDMI
+ Design sympathique (finition en aluminium)

Les moins

- Appareil photo décevant
- Autonomie moyenne
- Boutons de son et de verrouillage pas du tout pratique
- Pas de slot micro SD
- Volume du haut-parleur moyen
- Finition un peu décevante (cache amovible en bas du xperia)

Et enfin, je souhaite remercier Sony pour le prêt !

[flickrset id="72157630329754224" thumbnail="thumbnail" photos="" overlay="true" size="large"]

Test de la caméra IP Y-Cam Knight S

Grâce aux amis de chez LDLC.com, j’ai eu l’occasion de tester la caméra IP de la marque Y-CAM, la Knight S. Cette caméra est livrée avec une alimentation, un guide de démarrage rapide, un CD-ROM incluant le logiciel de configuration, un support et un câble réseau.

L’atout et l’usage principal de cette caméra (outre de surveiller), est qu’elle permet la vision nocturne grâce à ses 30 LEDs rendant possible un visionnage d’une distance de 12 à 15 mètres. Partie connectivité, on a été « gâté » avec du WiFi B/G (59 Mo/S) et un port RJ-45.

Vision de nuit

Vision de nuit

Qualité vidéo, elle filme en VGA avec une résolution maximal de 640×480 pour du 30i/s avec un capteur de  3 mégapixels CMOS ce qui est potable. Le problème avec cette caméra, c’est que les couleurs sont « cassées » en ayant tendances à virer au rose – violet comme on peut le voir au-dessus.

Knight S + Synology Surveillance Station = Télésurveillance


Le soucis avec ce modèle là, c’est qu’il ne permet pas l’enregistrement autonome (Pas de port USB ou de slot SD). Mais ce n’est pas un problème, car mon NAS permet cette fonctionnalité … Et ça c’est cool et super simple. :)

Conclusion

Simple d’installation et d’utilisation, la Knight S se connecte depuis un quelconque endroit et vous permet de voir et d’entendre tout ce qu’il se passe de n’importe où dans le monde. Elle inclut de formidables fonctionnalités, telles que la détection de mouvement, alertes par email, sauvegardes FTP et vous permet même de l’utiliser depuis n’importe quel ordinateur ou smartphone Android ou iOS grâce à l’application Y-CAM.


Les plus

+ Prix abordable (184€) + Vision nocturne de bonne qualité + Applications smartphones + Interface de gestion très maniable

Les moins

- « Cassage » des couleurs

Et enfin, je souhaite remercier LDLC et Gilles pour le prêt !